yellowbar
Lufthansa Reality Tours

 

Lufthansa veut aider les voyageurs à vraiment comprendre leur destination. Nous avons appelé cela « Reality Tours ». Il s’agit d’une nouvelle forme de tourisme, dans le cadre de laquelle les voyageurs font des choses très différentes de ce qu’ils font en général pendant leurs vacances. Ils se rendent à des entretiens d’embauche, visitent des appartements et sont invités à des fêtes. Et ils apprennent vraiment à connaître la société dans laquelle ils évoluent. Pour tester cette nouvelle forme de voyage, nous avons envoyé Nille af Ekenstam, star suédoise des réseaux sociaux, découvrir la « vraie » Silicon Valley, à l’occasion de l’ouverture de notre ligne Francfort-San José. De nouveaux articles seront publiés chaque jour sur ce site, de manière à partager cette expérience du tourisme réalité dans la Silicon Valley.

Parmi ceux qui voyagent pour le plaisir, les touristes, nombreux sont ceux qui cherchent à échapper au train-train quotidien. Le nouveau projet-pilote de Lufthansa, « Reality Tours », a pour but de redécouvrir le quotidien, mais à un tout autre endroit. La nouvelle ligne ouverte par Lufthansa vers la Silicon Valley lui a inspiré un test grandeur nature pour ce nouveau concept. Cette ligne, qui relie Francfort à San José, sera un vrai plus pour les entreprises technologiques européennes qui font affaire avec la Silicon Valley, ainsi que pour les voyageurs et touristes désireux de découvrir la région. Nous considérons le tourisme réalité comme le tourisme de l’avenir. Les envies des touristes ont évolué, de la détente à la découverte et à la compréhension.

Lufthansa souhaite répondre à ce désir des voyageurs de comprendre leurs destinations en profondeur, au-delà des évidences et des clichés. Cette initiative est une première qui entend encourager les voyageurs à tester le tourisme réalité de manière autonome, dans l’une de nos 400 destinations de par le monde. Au cours de son voyage, Nille s’est essayé aux rencontres sur Internet, a rendu visite à l’agence pur l’emploi locale et a découvert l’« idéalisme sanitaire », version silicon-valleyenne du naturalisme pragmatique. Tout pour comprendre au mieux la vie quotidienne des habitants de la Silicon Valley.