yellowbar
Les mains du codeur anonyme

 

À l’atterrissage, l’aéroport international Mineta de San José surprend par l’impression harmonieuse et sereine qu’il dégage. On en oublierait presque qu’on se trouve dans un aéroport. Les voyageurs qui vont et viennent aux portes d’embarquement, enregistrent leurs bagages et disent bonjour et au-revoir à leurs proches évoluent avec fluidité, comme les flots d’une rivière apaisée. Nous sommes en train de sortir, à la recherche des loueurs de voitures, lorsque nous les apercevons. Les mains géantes qui ornent le centre de location de voitures.

Les mains sont un élément particulièrement expressif du corps humain. Nos mains peuvent raconter une histoire, en dire long sur notre mode de vie, être révélatrices de notre humeur presque au même titre que notre visage. Nous utilisons nos mains pour effectuer des gestes qui expriment nos émotions et nos souhaits.

Ces mains, toutefois, évoquent le travail. Le labeur. Il est facile de croire que les mains ont perdu de leur importance en termes de création de valeur. Et, bien sûr, beaucoup des grandes réussites associées à la Silicon Valley sont imputables à la créativité intellectuelle. Mais même lorsque l’on travaille sur un logiciel, les mains remplissent une fonction essentielle. Imaginez les milliers et les milliers de codeurs qui ont donné le jour aux moteurs de recherche, aux réseaux sociaux et aux applications pour smartphone en tapant sans relâche sur leurs claviers. Lorsque nous voyons les mains, nous les considérons comme un hommage à toutes ces mains anonymes qui ont contribué au succès de la Silicon Valley.

Nous en avons parlé avec la directrice de l’information au public de l’aéroport international Mineta de San José, Rosemary Barnes :

« L’art public est intrinsèquement un art de l’émotion, il témoigne de tout ce qu’il a rencontré, et « Hands », de l’artiste allemand Christian Moeller, ne fait pas exception à la règle », explique-t-elle. « Cette œuvre surdimensionnée qui représente les mains de 53 habitants, arrimée au centre de location de voitures, salue de façon marquante tous ceux qui arrivent à l’aéroport de la Silicon Valley ou le quittent, où qu’ils aillent. »

Cette œuvre a sans doute une signification différente pour chacun, mais pour nous, les mains du centre de location de voitures de l’aéroport Mineta de San José seront, pour toujours, les mains du codeur anonyme.